« ³ » par Douglas Edric Stanley

Publié le par Labo60

Artiste d’origine américaine, Douglas Edric Stanley est professeur d’arts numériques à L’école supérieure d’art d’Aix-en-Provence où il intervient dans des champs tels que l’esthétique informatique, l’interactivité, la robotique, et la programmation. Depuis 1997, il a donné de multiples workshops sur la programmation dans un contexte artistique pour divers institutions, universités et écoles d’art. Il a participé en tant qu’artiste à des expositions liées à l’art informatique, dont la Biennale ICC, Tokyo, 1999 ; le Festival Ars Electronica, Linz, 2000 ; EnterMultimediale, Prague, 2000 ; Villette Numérique, Cité des Sciences, Paris, 2002 ; Festival Némo, Paris, 2004 ; Ecoute, Centre Pompidou, Paris, 2005. En 2000, il a reçu une mention aux Prix Ars Electronica pour son installation à retour d’effort, Asymptote. Il est également chercheur au Laboratoire Esthéthique de l’Interactivité à Paris 8, où il travaille sur les transformations de l’art face à l’algorithmisation du monde. Son site personnel, abstractmachine, rassemble de nombreux programmes qui explorent les relations entre l’algorithme et l’art.

« Abstractmachine » pose la question de savoir comment les artistes et les utilisateurs peuvent créer, manipuler, et, finalement s'approprier des algorithmes numériques.

Parmi les différentes machines conçues dans le cadre du projet « abstract machine », nous présenterons à Beauvais la plateforme de création consacrée à la composition musicale algorithmique, intitulée « ³ », prononcez « cube ».

^ 3

« ³ » est un séquencer musical intégré dans un Rubik's Cube ®. En manipulant les couleurs sur le cube, les utilisateurs génèrent différents algorithmes sonores à travers le séquenceur. Avec « ³ », Douglas Edric Stanley travaille contre l'idée que dans la création musicale avec un logiciel audio, la construction de l'algorithme de musique numérique et la manipulation de l'algorithme sont deux processus différents. En effet, souvent, créer de la musique numérique s'apparente à de savants calculs. Dans «  ³ », toutes les notes du processus musical sont visibles et intrinsèquement liés. Ainsi, en utilisant une interface universellement connue, le Rubik's Cube ®, les utilisateurs, par une série de gestes simples produisent une multitude de possibilités musicales.

http://fr.youtube.com/watch?v=4_Ta6TIJTQQ


Commenter cet article